LES FIGURES DE STYLE DANS  » LE DERNIER JOUR D’UN CONDAMNÉ  » de VICTOR HUGO

LES FIGURES DE STYLE DANS " LE DERNIER JOUR D'UN CONDAMNÉ " de VICTOR HUGO

 Une liste de figures de style présentes dans LE DERNIER JOUR D’UN CONDAMNÉ de VICTOR HUGO 

1-On m’a aussi donné de l’encre, du papier, des plumes et une lampe de nuit. Enumération

2-Je me sentais emporté avec stupeur, comme un homme tombé en léthargie. Comparaison

3-Parmi ces figures éteintes et mornes, çà et là, brillaient quelques yeux perçants et vifs. Antithèse

4-J’étais ivre, stupide, insensé. gradation ascendante

5-Il est dans la terre et dans le ciel. Euphémisme

6-C’était les prisonniers spectateurs de la cérémonie en attendant leur jour d’être acteurs –métaphore

7-Mon corps est aux fers dans un cachot, mon esprit est en prison dans une idée. Métonymie

8-Moi, seul muet dans ce vacarme, Moi seul immobile dans ce tumulte. Anaphore

9-Vous serez seul dans votre loge comme un roi. Comparaison

10-Me tuer de sang-froid, en cérémonie, pour le bien de la chose. Litote

11-Avant de m’ensevelir dans cette tombe à deux roues. Périphrase

12-Maintenant, Dieu merci, je n’espère plus. Antiphrase

13-L’intelligence ne souffre pas, elle dort. Personnification

14-A peine arrivé, des mains de fer s’emparèrent de moi. Métonymie

15-J’espère que ma mort lui va faire grand plaisir. Antiphrase

16-Quoi ! Le soleil, le printemps, les champs pleins de fleurs, les oiseaux qui s’éveillent le matin, les nuages, les arbres, la nature, la liberté, la vie, tout cela n’est plus à moi ! pléonasme

17-Peut-être cette lecture leur rendra-t-elle la main moins légère quand il s’agira quelque autre fois de jeter une tête qui pense, une tête d’homme, dans ce qu’ils appellent la balance de la justice ? métonymie

18-Une jolie petite plante jaune, toute pénétrée d’un rayon de soleil, jouait avec le vent dans une fente de la pierre. Personnification

19-Il ne faut pas tuer le père d’une enfant de trois ans. Litote

20-Un rire amer sur le visage. oxymore

21-Malheureusement, je n’étais pas malade. Le lendemain il fallut sortir de l’infirmerie. Litote

22-Cette nuée de démons escaladait ma misérable cellule. Personnification

23–En cet instant je m’aperçus que j’étais sans fer.-métonymie

24-On entendait ouvrir et fermer les lourdes portes. Antithèse

25-Entre deux masses de peuple murées de soldats. Métaphore

26-Elle a fait un bruit sourd en passant sous la voûte de la grande porte. Oxymore

27-Une froide averse d’automne éclata brusquement et déchargea à torrents dans la cour carrée. Hyperbole

28-Tout Bicêtre semblait rire, chanter, courir, danser. Métonymie

29-Ce mur, c’est de la prison en pierre ; cette porte, c’est de la prison en bois ; ces guichetiers, c’est de la prison en chair et en os. Anaphore.

Comments

No comments yet. Why don’t you start the discussion?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *